APPRENTISSAGE : management de production

Qui êtes-vous et quel est votre parcours ?

Après avoir obtenu mon baccalauréat scientifique option science de l’ingénieur, j’ai intégré les classes préparatoires du réseau Polytech. J’ai choisi cette filière générale, car après mon bac je voulais me laisser du temps pour me spécialiser. Après 2 ans, j’ai intégré la spécialité management de la production, toujours avec Polytech, mais cette fois-ci en alternance. Aujourd’hui, je travaille pour l’entreprise EUROMAC en tant qu’alternant manager de production. Ce sont mes précédentes expériences professionnelles durant mes études qui m’ont poussé vers le milieu de la production.

Qu’est-ce qui vous a motivé à choisir le secteur de l’industrie ?

Le secteur industriel m’a attiré puisque c’est un milieu en constante évolution. Que ce soit dans l’agroalimentaire ou dans la mécanique, les métiers d’aujourd’hui ne ressemblent ni à ceux d’hier ni à ceux de demain. Cette évolution brise la monotonie de ces métiers, ce qui nous force à constamment nous reformer. De plus, le secteur de l’industrie offre de nombreuses opportunités d’emploi.

Pourquoi avoir choisi la voie de l’apprentissage ?

J’ai choisi la voie de l’apprentissage car c’est une formation plus complète. La théorie de l’école peut être directement confrontée à la pratique de l’entreprise. De même, l’alternance apporte un « plus » sur notre CV et peut permettre de décrocher un emploi face à un candidat ayant effectué une formation traditionnelle.

Que pensez-vous du fait d’alterner entre périodes en entreprises et périodes en cours ?

Je pense que le fait d’alterner permet de casser la monotonie. La formation est rythmée entre cours et projets en entreprise. Cependant, cela nécessite une forte organisation. Il faut gérer ses devoirs et ses projets, gérer les logements (nous pouvons avoir 2 logements si l’entreprise est trop éloignée du lieu de formation) ainsi que les trajets entre l’entreprise et l’école.

QUELLES missions avez-vous effectuées DURANT VOTRE APPRENTISSAGE ?

Arthur Lefaucheux, manager de production
Arthur Lefaucheux, manager de production
Durant mon alternance, mon tuteur m’a chargé de rédiger des gammes opérationnelles et des modes d’emploi dans le but de garder une trace écrite du savoir-faire de l’entreprise ainsi que des machines. J’ai ensuite créé une nouvelle fiche d’atelier pour avoir une meilleure traçabilité des outils. Enfin mon tuteur m’apprend à organiser la production notamment avec les lancements d’ordres de fabrication.

Avez-vous la même perception du métier qu'avant de démarrer votre alternance ?

Non pas du tout ! Les théories étudiées à l’école sont toujours idéales. Un seul problème en entreprise fait intervenir plusieurs notions de plusieurs domaines. De plus, ces problèmes sont toujours plus complexes que ceux étudiés à l’école.

Quels conseils donneriez-vous a des étudiants souhaitant entamer un cursus en apprentissage?

Si j’avais un seul conseil à donner à un étudiant souhaitant intégrer une formation en alternance, c’est de travailler régulièrement. Le rythme de l’école d’ingénieurs impose de travailler quotidiennement sans quoi nous nous retrouvons débordés durant les partiels.

Et aux futurs entreprises et managers souhaitant recruter un apprenti ?

Le conseil que je donnerais aux futurs tuteurs industriels c’est de dialoguer avec leurs apprentis. Il ne faut pas hésiter à indiquer les points positifs, mais surtout les points à améliorer.

Que souhaitez-vous faire après votre diplôme ?

Cela dépendra des opportunités qui s’offriront à moi après l’obtention de mon diplôme. Je n’exclus pas de rester dans l’entreprise de mon apprentissage, cela me permettrait de compléter ma formation. En effet, le rythme de l’alternance ne permet pas une formation complète au poste occupé.

Laisser un commentaire