alesoirs : recommandations generales

Ce qu'il faut savoir

Les alésoirs carbure monobloc sont des outils reconnus pour la production de trous calibrés de grande qualité. Les tolérances obtenues sur les pièces sont très précises avec d’excellents états de surface.

Les alésoirs de la marque Euromac sont tous réalisés en carbure monobloc, c’est-à-dire que nous utilisons uniquement du carbure de tungstène, y compris pour les diamètres importants et les séries longues. Cette solution est certes plus onéreuse, mais elle amène des avantages qui la rendent économiquement viable :

  • La grande rigidité de l’outil permet d’améliorer très sensiblement la qualité d’usinage obtenue.
  • Le risque de déviation de l’alésage n’existe pas même pour des alésages profonds.
  • Les alésoirs en carbure monobloc possèdent un autre avantage dans les alésages profonds, contrairement aux alésoirs à plaquettes brasées ou à embout monobloc. En effet, en raison de la faible vitesse de rotation de l’outil et des difficultés à lubrifier le point d’usinage, l’élévation de température induit fréquemment un dé-brasage des plaquettes ou de la tête en carbure et donc la mise au rebut de l’outil, voire de la pièce usinée. Ce phénomène est d’autant plus fréquent que l’alésage est profond car l’élévation de température augmente avec la profondeur du trou.
  • Le carbure de tungstène est un matériau anti-vibratoire. Les vibrations qui peuvent survenir en cours d’usinage génèrent de mauvais résultats et détériorent prématurément l’outil. Avec un outil monobloc, ce risque est exclu (sauf en cas de vibrations dues à la machine).

5 Conseils pour obtenir un alesage de qualite

L'ALeSOIR CARBURE MONOBLOC, UN OUTIL RIGIDE IMPOSANT UN MONTAGE RIGIDE

  • La broche de la machine doit être exempte de jeu.
  • Les mandrins flottants doivent être proscrits.
  • La longueur de l’alésoir doit être la plus courte possible.
  • Le porte-à-faux de l’outil par rapport à la broche de la machine doit être réduit au minimum.
  • Entre le perçage et l’alésage du trou, nous conseillons une opération de redressage. Cette opération devient indispensable lorsque le perçage s’effectue au moyen d’un foret en acier rapide ou qu’un traitement thermique a lieu entre les opérations de perçage et d’alésage.

L’ALeSOIR CARBURE MONOBLOC A BESOIN DE MANGER

La sur-épaisseur doit être suffisante. Une sur-épaisseur insuffisante conduit à une augmentation du frottement de l’outil et, par voie de conséquence, à une usure prématurée.

Les vitesses de coupe et les avances ont une importance capitale

Une vitesse de coupe faible est idéale pour un alésoir carbure monobloc, contrairement à d’autres outils comme les fraises ou les forets. Celle-ci doit être en moyenne 10 à 20% plus élevée que pour un alésoir en acier rapide.

De même, des avances supérieures à celles de l’acier rapide sont nécessaires pour maintenir un copeau minimum. La production de copeaux peut générer un risque de bourrage dans les goujures de l’alésoir. Pour y remédier, le choix se portera sur un outil avec un nombre de dents plus faible que pour un alésoir en acier rapide.

LE RE-AFFUTAGE DES ALeSOIRS

Le ré-affûtage des alésoirs est une opération importante et délicate. Un alésoir usé ne permettra plus d’obtenir la qualité d’usinage requise. Le ré-affûtage doit donc être aussi fréquent que nécessaire.

Economiquement, cette opération se justifie pleinement. Seul le chanfrein d’entrée est coupant. C’est donc la seule partie de l’outil qui nécessite un ré-affûtage. Le diamètre ne coupe pas. Il possède des listels cylindriques qui agissent comme des patins de guidage.

Pour obtenir les meilleures performances d’un alésoir, il convient que l’affûtage soit effectué avec précision. La concentricité entre la partie affûtée et le diamètre de l’outil ainsi que son attachement doit être parfaite. Pour y parvenir, nous affûtons obligatoirement nos alésoirs entre-pointes. Bien entendu, nous pouvons nous charger du ré-affûtage de nos alésoirs, mais à condition que les centres (ou les pointes mâles pour les petits diamètres) soient dans leur configuration d’origine.

PReCAUTIONS DE RANGEMENT

L’alésoir carbure monobloc est un outil de finition de haute précision relativement fragile. Il mérite d’être traité avec beaucoup de soin. Le moindre choc produira un écaillage qui nuira à sa longévité et à la qualité d’usinage attendue. Il est donc important de le manipuler avec soin et de le conserver dans son emballage d’origine pour le transporter ou le stocker.